Juillet 2015 - www.entrepatients.net - Le témoignage de Manon, ex-bipolaire

Nous vous proposons de découvrir le témoignage de Manon qui a guéri de ses troubles bipolaires sans l'aide de traitements médicamenteux et qui a choisi de raconter son expérience dans un livre "Moi, Manon, bipolaire - de l’enfer à mon chemin de liberté". Les thérapies non-traditionnelles choisies par Manon et son orientation spirituelle en font un témoignage riche et différent de ce que nous pouvons lire habituellement sur les troubles bipolaires.

J’ai été diagnostiquée bipolaire mais je suis intolérante aux médicaments. D’après les médecins, je ne peux donc pas être totalement "guérie" et je suis exposée à un risque plus important de récidive de la maladie. Cette pathologie présente par ailleurs un risque majeur de suicide et son taux de mortalité est deux à trois fois plus élevé que celui de la population générale. La prise en charge médicamenteuse concerne donc le pronostic vital. Or, sans traitement chimique, j’ose affirmer que non seulement je suis guérie, mais aussi, en tant qu’ex-bipolaire, que j’ai tiré de grands profits d’avoir été sérieusement atteinte par cette maladie mortelle. Comment est-ce donc possible ?

Que sont les troubles bipolaires ?

J’ai été diagnostiquée bipolaire de type I, qui correspond à l’ancienne dénomination de psychose maniaco-dépressive bipolaire. Le trouble bipolaire de type I se caractérise par une alternance de phases aiguës d'excitation et de dépression plus ou moins sévère. Entre les deux, il existe des périodes normales, que l'on appelle les intervalles libres. Si aucun traitement n'est entrepris, il y a un risque d'accélération des cycles et présence de symptômes résiduels durant les intervalles libres. C'est ainsi qu'après quelques années sans traitement, le trouble qui était périodique peut devenir chronique. Cela a été mon cas, avant que je ne sois diagnostiquée.

Quelles en sont les causes ?

Les causes de cette maladie sont multiples, variées et le plus souvent intriquées. De manière générale, on se réfère au modèle biopsychosocial, c'est-à-dire que l'on considère les données biologiques, psychologiques, et environnementales. Me concernant, d’une part, je dois posséder des gènes de vulnérabilité ou terrain prédisposant, d’autre part, le fait d’avoir été maltraitée physiquement et psychologiquement durant toute mon enfance et mon adolescence a fragilisé ma personnalité, et enfin, ma vie maritale avec un homme à la personnalité de « pervers narcissique » a été le déclencheur de cette pathologie dite incurable.

Existe-t-il un traitement ?

Un traitement classique associe médicaments thymorégulateurs, psychothérapie et psychoéducation. Le principe de la psychoéducation est de faciliter l’auto-soin et de développer les compétences d’adaptation. Les principaux objectifs sont d'aider le patient à identifier les premiers symptômes de la maladie, de reconnaître les situations de stress, d’appliquer des règles d’hygiène de vie. Cela représente une participation active à sa prise en charge.

Dans mon cas particulier, suis-je condamnée ?

Je ne tolère pas physiologiquement les médicaments régulateurs de l’humeur et je n’en prends pas. D’après les psychiatres, je ne peux pas être "guérie". Cependant, j’ai compris les enjeux de la bientraitance et la nécessité d’être en permanence dans l’anticipation. L’approche psychoéducative est donc d’autant plus importante et la façon dont je l’ai développée est singulière.

En quoi consistent mes thérapies personnalisées ?

J’ai rapidement mis au point mes propres stratégies alternatives non médicamenteuses qui stabilisent mon humeur :

- la « saxothérapie »

Je me suis mise récemment à jouer du saxophone, ce qui me procure un bien-être ineffable. Je fais partie de diverses formations éclectiques et je donne des concerts avec mes orchestres dans des endroits réputés en région parisienne. Je me surpasse toujours pour me produire en public, quelquefois même en solo, ce qui me soigne profondément !

- la « danse en couple-thérapie »

JJe pratique les danses de salon depuis bientôt vingt ans, je les enseigne depuis quelques années, et je participe à des spectacles lors d’événements d’envergure. Etre en harmonie avec un partenaire, évoluer pour notre plus grand plaisir me fait revivre, et m’apporte la guérison.

- la « massothérapie »
Je me sens quelquefois étrangère à moi-même, mal dans mon corps et dans ma tête. Lorsque je suis massée, je réintègre mon corps, je le perçois positivement et indemne de toute maladie, ce qui l’aide à s’auto-guérir grâce entre autres à la production d’hormones telles que l’ocytocine !

Qu’en est-il de ma Thérapie Suprême ?

Un jour, une petite voix intérieure m’a dit que je ne devais pas me considérer comme victime des agissements coupables de mon ex-mari, mais opter pour la voie la plus puissante au monde : l’Amour ! Même si j’avais été détruite au point de basculer dans la maladie psychique, cette voix me dictait le chemin de la restauration : aimer, et donner. Or, quel est le don suprême ? « Par-donner », c’est-à-dire donner au-delà du don !

Alors que j’étais encore mariée, j’ai décidé de pardonner l’impardonnable à mon conjoint infidèle et maltraitant. A genoux devant lui, je lui ai dit : « Je te pardonne pour toutes les humiliations que tu m’as fait subir ». A ce moment précis, j’ai ressenti un flot d’Amour transcendant qui m’a pénétrée par le sommet de mon crâne et a rejailli en direction de mon époux. J’étais sidérée par la puissance de cette force que je n’avais jamais connue avant. J’ai compris que j’avais contacté l’Amour Suprême ! Et une Paix qui dépasse tout entendement, et par là-même porteuse de guérison, m’a envahie jusqu’au plus profond de mon être. J’étais renouvelée jusque dans mes neurones, mes synapses et mes neurotransmetteurs !

Le soir même, j’ai rêvé que je voyais une paire d’yeux masculins dont émanait un Amour indicible dans lequel je baignais. A ce regard était associé une bouche qui a prononcé une phrase d’une puissance infinie : « Tu es guérie ! » J’ai alors ressenti comme un brasier ardent en moi qui consumait tout ce qui était malade, pour laisser place à un corps et à un esprit sains ! Oui, j’étais guérie de manière surnaturelle !

Merci aux troubles bipolaires de m’avoir révélé ma vraie nature !

Aujourd’hui, non seulement j’ose affirmer que je suis GUERIE, EX-BIPOLAIRE, mais aussi je suis reconnaissante d’avoir connu cette terrible maladie ! En effet, cette dernière m’a permis de découvrir ma vraie personnalité, de me connecter avec mes aspirations les plus profondes. Avant d’être touchée par cette pathologie, je « jouais » à la jeune cadre dynamique, ingénieur d’études puis responsable en ressources humaines, courant après toujours plus de responsabilités et un salaire de plus en plus élevé.

Après avoir été mise au ban de la société à cause des troubles de l’humeur terriblement handicapants, j’ai découvert ma vocation d’écrivain, j’ai osé devenir musicienne et franchir le pas de donner des cours de danses en couple, ma passion depuis plus de 20 ans !

Avoir sombré dans la maladie psychiatrique m’a donc permis de faire éclater un carcan trop rigide pour endosser une tenue chatoyante d’artiste créative. En somme, après avoir cotôyé les sommets de l’exaltation et les abysses de la dépression, j’ose aujourd’hui être moi-même, Manon restaurée jusqu’au plus profond de mon être (corps, âme et esprit) et en marche sur mon chemin de liberté !

En savoir plus sur Manon Corvoisier :

- Mon premier ouvrage, « Moi, Manon, bipolaire - de l’enfer à mon chemin de liberté », est paru aux Editions Salvator en 2012. Dans celui-ci, je relate mon enfance difficile, l’influence qu’ont eues les pensées de mon arrière-grand-père sur ma vie, ainsi que mon dramatique mariage annulé. Mon expérience au sein d’un éco-village, narrée avec humour, m’a cependant vivement ébranlée. Je dévoile aussi comment, grâce à mes thérapies alternatives atypiques (danse-thérapie, massothérapie, saxothérapie, etc.), j’ai non seulement vaincu les effroyables Troubles du Comportement Alimentaire (TCA), Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC), kleptomanie, mais aussi je suis guérie sans aucun recours médicamenteux des sérieux troubles bipolaires dont j’étais atteinte ! J’explique enfin mon cheminement inlassable vers la Paix et l’Amour, mon Ultime Thérapie.

Livre « Moi, Manon, bipolaire - de l’enfer à mon chemin de liberté» sur le site des éditions Salvator :
http://www.editions-salvator.com/A-21797-moi-manon-bipolaire.aspx

-- Dans mon deuxième ouvrage, « Moi, Manon, l’inc(l)a(s)sable - surdouée, exbipolaire, et que sais-je encore ? », paru aux éditions Edilivre en 2015, je narre, suite à une formation en naturopathie, mon changement radical de vie : je pars m’installer dans un éco-hameau végan. Non seulement j’y goûte avidement au bonheur de vivre immergée dans la nature, mais aussi je m’y confronte à mes limites tant physiques que psychologiques. Me convertirai-je de citadine en néo-rurale cévenole ? Ou bien vivrai-je une toute autre conversion ? Je dévoile donc dans cet opus l’intrigue de mon rocambolesque épisode écologique qui m’a menée là où je ne m’y attendais pas ! De plus, je partage les retours des lecteurs de mon premier ouvrage, dont l’une d’entre eux m’a amenée à la révélation, preuves à l’appui, de mon potentiel au delà de ce que j’osais imaginer ! Je suis en effet surdouée depuis ma plus tendre enfance, mais malgré tout unifiée grâce à mon infaillible quête spirituelle !

Livre « Moi, Manon, l’inc(l)a(s)sable - surdouée, ex-bipolaire et que sais-je encore ? » sur le site des éditions Edilivre :
http://www.edilivre.com/moi-manon-l-inc-l-a-s-sable-manon-corvoisier.html#.VaennIuLhc5

Références bibliographiques :

- Gay Christian, Vivre avec un maniaco-dépressif, Hachette Littérature, 2008
- Gay Christian et Génermont Jean-Alain, Vivre avec des hauts et des bas : Un psy et un patient racontent, Hachette Littérature, 2002
- Hirigoyen Marie-France, Le harcèlement moral - La violence perverse au quotidien, Pocket, Editions La Découverte et Syros, Paris, 1998

Auteur :

Manon Corvoisier
Interview vidéo de Manon Corvoisier sur ZE MAG / ZeBuzz tv :

http://www.zebuzztv.com/?buzz=ze-mag&item=1224

Page FaceBook :
https://www.facebook.com/pages/Moi-Manon-Bipolaire/257787350966562?sk=wall

 

http://www.entrepatients.net/fr/sante/dossiers/1117511-troublesbipolaires-decouvrez-temoignage-de-manon-ex-bipolaire

Commentaires (2)

manon-corvoisier
  • 1. manon-corvoisier (site web) | 02/09/2017
Bonjour Jérôme !
Je suis heureuse si mon témoignage a pu contribuer à t'aider à vivre un tant soit peu mieux.
Fraternellement,
Manon CORVOISIER
Créac'h
Bonjour Manon,
Je suis bi-polaire, j'ai 53 ans marié, et dans mes 30 années de soins où la maladie s'est déclenchée, les soins chimiques m'ont été imposé et j'ai fini par les accepter au lieu des hospitalisations. Je suis un tempérament mélancolique, artiste musicien et peintre et dessinateur de BD. j'aimerai comprendre comment vivre mieux.
Merci pour ton témoignage,
Fraternellement,
Jérôme Créac'h

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×